revenir au texte précédent

     

     Ce qui va suivre ne  concerne pas la meunerie walincourtoise à proprement parler.

     Et pourtant on ne  peut s’empêcher de l’y associer parce qu’un lien quasiment organique nous y  renvoie par le biais du pain. Cela concerne l’installation des coopératives de  consommation dans la commune. Le premier épisode remonte au  16 août 1887, date  à laquelle se crée la société coopérative de consommation « Jules FLINOIS et  Cie ». Le second épisode se situe au mois de juin 1913 : des administrateurs de  la société Jules FLINOIS entrent en dissidence et décident de fonder « La  Fraternelle » qui dès le mois de septembre vend les trois livres de pain à 0,95  F, soit 10 centimes de moins que sa concurrente, laquelle réagira en abaissant  immédiatement son prix à 0,90 F.

     En 1921 la Fraternelle entrera dans le giron  caudrésien de l’Union des Coopérateurs du Cambrésis d’où sortiront les célèbres  « Coop ».

 

LES SOCIETES COOPERATIVES WALINCOURTOIRES
societe cooperative societe cooperative 1

Située « aux 4  rues », au cœur du village,

la société coopérative « Jules Flinois et Cie ». 

Fondée en 1887 elle a laissé place

dans le dernier quart du XXème siècle

à  diverses enseignes de la distribution

Fondée en 1913, la  société « La Fraternelle »

est installée rue Pierre Flinois

(ancienne rue des  poteries).

Elle deviendra le magasin COOP

avant de laisser la place

à un  commerce de fleurs.


Jean-Pierre GAVÉRIAUX

Source : G. PRACHE : « Cambrésis,  terre coopérative » - Paris – P.U.F. – 1963

(Clichés : Henri COURTECUISSE –  collection de cartes postales anciennes)

Février 2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29

aram logo   logonpdc   logo ot cambrai    logo WS